Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Arnaud et Frédéric pères d’un petit garçon, veulent remettre la GPA au sein du débat politique

« Je voulais avoir un enfant depuis longtemps. On a vraiment commencé les démarches il y a deux ans », explique Arnaud, 43 ans, l’un des deux pères d’Esteban. « Le process d’adoption était spontanément ce qui nous venait à l’esprit puisque c’est ethniquement moins dérangeant. Les informations qu’on avait sur la GPA c’était souvent des discours particulièrement contre », constate Frédéric, 43 ans, son compagnon.

Le couple a ensuite rencontré des personnes qui ont eu un enfant par GPA et des femmes qui s’étaient portées volontaires, et a décidé de se lancer. « On l’a fait aux Etats-Unis où c’est extrêmement cadré mais il y a des pays où c’est plus compliqué. Moi j’espère qu’on remettra le débat sur la table en France », souligne Arnaud. 

Inquiétude pour l’avenir de leur fils

Frédéric, lui, dit avoir été très impliqué dans la vie politique par le passé, mais il s’est désintéressé depuis les « années Sarkozy » : « Macron c’est insipide, la gauche c’est pathétique. Le Pen et Zemmour… On est complètement de gauche ici et on est désolés de voir cette gauche qui rentre dans ce modèle de bataille d’ego ».

Les sujets qui préoccupent particulièrement le couple sont la santé, l’écologie et l’éducation. « C’est la catastrophe dans le public, manque de ressources et aucune considération pour les professeurs, déplore Arnaud. Je ne sais pas si c’est mieux dans le privé mais on se pose la question de savoir où on mettra Esteban après le primaire ».

Même s’il s’intéresse moins qu’avant à la politique, Frédéric a bien l’intention de se rendre aux urnes : « En votant j’ai l’impression que ma voix compte. Quand on a appris pour Taubira on s’est dit que ce serait enfin un vote de conviction. Elle apporte la lumière et une vision de société plus que des phrases choc ».

« Ma voix compte » est une série de reportages qui donne la parole aux citoyens. Les équipes de reportage de franceinfo canal 27 ont sillonné les territoires pour aller à la rencontre des Français afin de les questionner sur leurs préoccupations et attentes vis-à-vis de la politique et en particulier des candidats à la présidentielle.

Articles populaires