Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Pyrénées-Orientales : « Ma fille de 11 ans a été contaminée par le Delta puis l’Omicron en un mois et demi »

Branle bas de combat depuis novembre 2021 au foyer de Christine et Gilles de Corneilla-del-Vercol où un de leurs quatre enfants, l’aînée âgée de 11 ans a lourdement souffert du Covid, un Delta puis un Omicron attrapés à un mois et demi d’intervalle.  

Dans le petit village de Corneilla-del-Vercol, la famille de Christine et Gilles campe depuis le 28 novembre 2021. Ces parents de quatre enfants, tous deux complètement vaccinés et « hyper vigilants » n’ont pas vu le Covid s’abattre sur la maisonnée. « Le 28 novembre 2021, Maïwen, notre aînée de 11 ans, a eu mal partout en rentrant de l’école. On l’a immédiatement testée, elle était positive au Delta » s’affole Christine, 33 ans, ancienne secrétaire médicale et aujourd’hui assistante maternelle, qui craint pour ses autres progénitures âgées de 9, 7 et 5 ans.

« On n’a pas tergiversé, on a aussitôt descendu des matelas au rez-de-chaussée pour nos enfants non contaminés et Maïwen est restée isolée dans sa chambre à l’étage. On lui a amené des plateaux-repas devant la porte, on a tenté de préserver la famille », explique Christine qui organise à domicile une vie sous cloche.

A lire aussi :
Perpignan : Lola et Seb, « cinq fois contaminés à deux » depuis le début de la pandémie de Covid

Maïwen, elle, souffre de courbatures, elle a une forte fièvre. Au fil des jours, son état de santé s’aggrave. « Physiquement et psychologiquement, on l’a vu changer, elle est devenue éteinte, moins joviale, elle n’était plus la même » assure la maman, convaincue que sa fille a contracté le variant Delta à l’école. « J’en suis absolument certaine pour cette fois et pour le coup d’après », affirme-t-elle obligée de refaire dépister Maïwen à la mi-janvier 2022, sa classe présentant des cas positifs.

Les filles contaminées à l’étage, des matelas au rez-de-chaussée pour les autres

« Je n’y croyais pas mais elle éternuait jusqu’à soixante-dix fois par jour, peut-être plus c’est énorme, et elle était très enrhumée », abonde Christine qui court donc faire tester son adolescente. Cette fois positive « à Omicron », désespère la mère sans imaginer, vu les nouvelles dispositions et règles édictées dans la maison, qu’un de ces autres enfants puisse être infecté. Et pourtant c’est le cas de Marion, 7 ans, positive mais heureusement asymptomatique. « On l’a cantonnée à son tour à l’étage pendant sept jours, comme sa grande sœur et nous, depuis, on continue à se faire dépister une fois par semaine », confie Christine. Un PCR hebdomadaire pour les parents, un antigénique ou des autotests au même rythme pour les enfants.

A lire aussi :
Pyrénées-Orientales :  » A mon premier Covid j’ai perdu 15 kilos, au deuxième j’ai mis 6 mois à m’en remettre, au troisième c’est le coup de massue et pourtant je suis vaccinée » témoigne Julie

Et malgré la récente alerte concernant le petit frère de 5 ans, dont sept camarades de classe étaient contaminés par le Covid, « on ne les fera pas vacciner. Ils s’en prennent assez comme ça des vaccins, notre décision n’est pas définitive mais pour l’instant nous, on a les trois doses et eux, on les épargne », préfèrent ces jeunes parents déjà lourdement touchés par le Covid.

A lire aussi :
Pyrénées-Orientales : Pourquoi on peut être plusieurs fois atteint du Covid ? Les réponses du docteur Jean-Paul Ortiz

Articles populaires