Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

« Plusieurs centaines » de militaires français prêts à être déployés en Roumanie, annonce Florence Parly

Invitée de France Inter samedi 29 janvier, la ministre des Armées assure que « des solutions diplomatiques et politiques » permettront de résoudre le conflit mais se dit prête à envoyer « plusieurs centaines » de militaires.

Article rédigé par

Publié le 29/01/2022 10:20

Mis à jour le 29/01/2022 11:47

Temps de lecture : 1 min.

« Le dialogue continue et nous sommes persuadés que c’est par le dialogue, c’est par des solutions diplomatiques et politiques que nous devons résoudre ce conflit », a assuré la ministre des Armées Florence Parly sur France Inter samedi 29 janvier, au sujet de la crise en Ukraine. « Il y a la mise en place des conditions d’une possible intervention militaire de la Russie » en Ukraine, selon elle.

Elle a estimé le nombre de militaires mobilisés à « plusieurs dizaines de milliers d’hommes répartis soit sur la partie nord » et évoqué « une montée en puissance sur la partie est de l’Ukraine ».

Florence Parly, ministre des armées, à propos des tensions entre l’Ukraine et la Russie : « Nous observons un renforcement de la présence russe autour de l’Ukraine. Elle s’est encore accrue récemment. On parle de plusieurs milliers d’hommes » pic.twitter.com/D37hjMbzYe

— France Inter (@franceinter) January 29, 2022

Selon Florence Parly, le chef de l’État a indiqué que « la France était prête, si l’Otan le décidait, à déployer des éléments militaires en Roumanie, pays frontalier de l’Ukraine, pour pouvoir contribuer à cette réassurance. » La ministre s’est rendue en Roumanie jeudi dernier pour échanger sur cette question, et une réunion doit avoir lieu « très prochainement avec les membres de l’Otan ».

>>> Crise en Ukraine : on vous résume les différentes négociations en cours

« Plusieurs centaines » de militaires français sont prêts à être déployés en Roumanie, a dit Florence Parly, précisant que « ce n’est pas destiné à une quelconque escalade militaire. Nous sommes réalistes, lucides et donc nous nous préparons. Nous sommes prêts à défendre les pays qui se trouvent au plus près de cette zone de tension dont l’enjeu premier est l’Ukraine », a-t-elle affirmé.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires