Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Perpignan : un troisième homme placé en garde à vue après l’agression du député Romain Grau

Deux autres hommes avaient déjà été interpellés ce jeudi 27 janvier.

Un troisième homme, âgé de 42 ans, et déjà connu des services de police a été placé en garde à vue ce vendredi 28 janvier en début d’après-midi, soupçonné d’avoir pris part à l’agression de Romain Grau, devant sa permanence, lors de la manifestation antipass de ce samedi 22 janvier. Le député était alors accompagné de Guillem Gervilla, conseiller parlementaire d’Eric Dupond-Moretti. Un voisin commerçant, venu à leur secours avait, lui aussi, subi la colère des manifestants.

A lire aussi :
Dupond-Moretti au soutien de Romain Grau à Perpignan: « Après les mots de haine, il y a les coups »

Jeudi 27 janvier, trois hommes ont déjà été interpellés. L’un d’eux avait rapidement été mis hors de cause, alors que les deux autres, âgés de 36 et 47 ans, eux aussi déjà connus de la justice, pour des faits de violence notamment, étaient placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête menée par l’antenne de police judiciaire de Perpignan.

A lire aussi :
Perpignan – Agression du député Romain Grau : « Il ne voulait pas se présenter à la police, mais je lui ai dit que partir en cavale, c’était pire »

A lire aussi :
Le député Romain Grau agressé devant sa permanence parlementaire à Perpignan : « Je ne fuirai pas, je ne plierai pas boutique »

Articles populaires