Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Perpignan : quand Gilbert Collard allume Louis Aliot

Sur les réseaux sociaux, le député européen, qui a tourné le dos à Marine Le Pen pour rejoindre Eric Zemmour, a taclé le maire de Perpignan sur sa dernière campagne municipale où la flamme du RN avait été volontairement retirée.

A dix semaines du premier tour de la présidentielle, l’extrême droite française n’en finit plus de se déchirer et de laver son linge sale en public. Dernier épisode, la prise de bec entre le maire RN de Perpignan, Louis Aliot, porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, et Gilbert Collard, avocat, député européen qui a fait le choix de rejoindre le candidat Eric Zemmour. 

A lire aussi :
Présidentielle 2022 : nouvelle défection au RN, Gilbert Collard, proche de Marine Le Pen, va rallier Éric Zemmour

Le premier magistrat a lancé les hostilités mardi 25 janvier en demandant à Gilbert Collard de démissionner de son mandat au parlement européen qu’il a obtenu en mai 2019 en se présentant sous la bannière du Rassemblement national. « Il fait du Collard mais il devrait tirer les conclusions de son engagement chez Zemmour. Parce que le mandat qu’il a eu, il ne l’a eu que parce qu’il était sur une liste à la proportionnelle du Rassemblement national. Il faut respecter les électeurs et il devrait démissionner de son mandat » a précisé Louis Aliot chez nos confrères de BFM TV.  Ce dernier n’hésitant pas dans d’autres médias à qualifier l’ancien célèbre avocat de « mercenaire politique » chez qui « la trahison fait partie du personnage ». 

Une attaque en règle qui n’a pas été du goût du nouveau président d’honneur et porte-parole de Reconquête. Sur Twitter, il a répondu sèchement à son ancien camarade en pointant du doigt la dernière campagne municipale de Perpignan où Louis Aliot a mis volontairement de côté les couleurs et la flamme du RN dans le but, finalement réussi électoralement parlant, de se recentrer. « Mais qui est donc le grand loyal, le très grand fidèle, le donneur de leçon, l’irréprochable militant… qui n’a pas mis le logo du #RassemblementNational sur ses affiches aux élections municipales à #Perpignan ? » a renvoyé Gilbert Collard dans un tweet accompagné d’une affiche de campagne de 2020. 

A lire aussi :
Présidentielle 2022 – Ralliement de Gilbert Collard à Zemmour : « ça ne m’étonne pas, il n’aurait plus dû être au RN depuis 3 ans », tacle Louis Aliot

Articles populaires