Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Marine Le Pen refuse de participer à des débats avant le premier tour sans Emmanuel Macron

De son côté, l’entourage du chef de l’Etat « exclut » un « débat avec 15 candidats », précise lundi un proche du président à franceinfo.

Article rédigé par

Publié le 31/01/2022 17:49

Mis à jour le 31/01/2022 18:28

Temps de lecture : 1 min.

La candidate du Rassemblement national à la présidentielle, Marine Le Pen, refuse de participer à des débats avant le premier tour sans Emmanuel Macron, ont indiqué à franceinfo des sources internes au parti, lundi 31 janvier. « Ce n’est pas de son niveau », explique un membre de son équipe de campagne pour qui il « serait trop simple qu’Emmanuel Macron arrive fin février, fasse toutes les émissions et ne rende de comptes à personne. » Si le chef de l’Etat ne prend pas part à ces confrontations et se fait représenter, Marine Le Pen a l’intention de faire de même, « si c’est pour débattre avec Gérald Darmanin, Jordan Bardella pourra y aller », explique un proche.

Marine Le Pen est la première candidate à faire savoir qu’elle boycottera un débat entre tous les candidats en l’absence d’Emmanuel Macron. Dimanche, Valérie Pécresse avait demandé « solennellement » un débat au chef de l’Etat, sans pour autant conditionner sa participation à la présence du président.

Samedi 29 janvier, dans Le Parisien/Aujourd’hui en France, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’est déclaré « sceptique » sur l’utilité d’un débat avant le premier tour de la présidentielle pour le quasi candidat Emmanuel Macron face à des rivaux qui installent, selon lui, « une campagne de morts-vivants. »

Lundi, l’entourage du chef de l’Etat s’est fait encore plus clair. « Le débat avec 15 candidats, on l’exclut », a ainsi précisé à franceinfo un proche du président. Cette « question » des débats est d’ailleurs « démagogique », selon lui.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires