Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

L’éditeur de « Qui a trahi Anne Frank? » suspend son impression

Un éditeur néerlandais a suspendu l’impression d’un livre soulevant une nouvelle hypothèse sur les circonstances de l’arrestation et de la déportation d’Anne Frank en raison de doutes sur les éléments étayant cette thèse. 

« Qui a trahi Anne Frank? », sorti le 18 janvier, présente les résultats d’une enquête menée par un agent du FBI à la retraite et environ 20 historiens, criminologues et spécialistes des données qui a conclu qu’un notaire juif, Arnold van den Bergh, pourrait être celui qui a dénoncé l’adolescente et sa famille aux nazis en 1944 à Amsterdam. Cette enquête a depuis fait l’objet de vives critiques de chercheurs, de la fondation créée par le père d’Anne Frank, le Fonds Anne Frank, basé à Bâle, ou encore de l’historien Erik Somers de l’Institut néerlandais NIOD pour la guerre, l’holocauste et les génocides. L’éditeur de l’édition néerlandaise, Ambo Anthos, a déclaré dans un courriel adressé à ses propres auteurs lundi matin qu’il aurait dû adopter une « position plus critique » à l’égard de la publication. « Nous attendons les réponses des chercheurs aux questions qui ont émergé et reportons la décision d’imprimer un autre tirage », indique le courriel. « Nous présentons nos sincères excuses à toute personne qui pourrait se sentir offensée par le livre. »

Il n’a pas fourni de détails sur ces questions et l’éditeur a refusé de faire d’autres commentaires. Les représentants de l’autrice, Rosemary Sullivan, et de l’éditeur anglophone du livre, HarperCollins, n’ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires.

Le livre détaille les conclusions d’une enquête menée pendant six ans pour tenter d’élucider le mystère de la découverte par les nazis du lieu où Anne Frank et sa famille étaient cachées. L’adolescente et sept autres juifs ont été découverts par les nazis le 4 août 1944, après s’être cachés pendant près de deux ans dans une pièce secrète au-dessus d’un entrepôt au bord d’un canal à Amsterdam. Tous ont été déportés et Anne Frank est morte dans le camp de Bergen Belsen à l’âge de 15 ans. Son journal intime sur la vie dans la clandestinité a inspiré des millions de lecteurs dans le monde et a été traduit en 60 langues.

Articles populaires