Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Cécile Hernandez hors Jeux pour Pékin 2022 ?

La parasnowboardeuse perpignanaise Cécile Hernandez, 47 ans, licenciée au Ski Club des Angles 66, pourrait être privée d’une troisième participation aux Jeux Paralympiques d’hiver, ceux de Pékin 2022. En cause, la suppression par « l’International Paralympic Comitee » de sa catégorie de handicap. La Fédération Française Handisport soutenue par le CPSF (Comité Paralympique du Sport Français), s’est saisie du dossier. La Catalane garde espoir, dispute les étapes de Coupe du monde et prépare en janvier 2022 les Championnats du Monde à Lillehamer, en Norvège.

Où en êtes-vous dans la préparation des Jeux d’hiver de Pékin ?
À ce jour, je ne suis pas sélectionnée car ma catégorie a été supprimée. Mais la Fédération Française Handisports, avec le soutien du CPSF (Comité Paralymùpique du Sport Français), a demandé que je puisse courir dans une autre catégorie avec des filles qui ont un handicap moins important. Supprimer brutalement ma catégorie (LL1), est totalement injuste. Sur le plan administratif, c’est entre les mains des avocats. Sur le plan sportif, de gros moyens ont été mis en place par notre Fédération. Depuis le 4 juin dernier, on a fait énormément de jours sur neige. Là, je viens de rentrer (NDLR : mercredi 1er décembre 2021) des Pays-Bas où j’ai commencé la saison de Coupe du monde par deux victoires devant ma grande rivale américaine. Je repars samedi 4 décembre 2021 en Finlande pour une autre étape de Coupe du monde sur mon tracé de prédilection. Personnellement, je me prépare comme si de rien n’était. Mon coach a mis en place des choses à court terme (Coupe du monde), moyen terme (Championnat du monde) et long terme (Jeux Paralympiques). La France n’a pas arrêté sa sélection pour Pékin, elle le fera après les Championnats du monde. Et moi, pour l’instant, je laisse les instances gérer le problème. Le slogan de Coubertin est dépassé depuis longtemps. L’essentiel, c’est de réunir les meilleurs athlètes aux Jeux. L’essentiel n’est plus d’y participer.

« À ce jour, je ne fais pas les Jeux car ma catégorie a été supprimée »

La crise sanitaire qui est loin d’être terminée peut-elle bousculer encore les calendriers ?
Oui. Aux Pays-Bas, la veille de la compétition, il parlait de supprimer la course. En Autriche dans 15 jours, l’épreuve est en suspens. Les championnats du monde auront lieu du 7 au 21 janvier 2022,  en Norvège à Lillehammer. Pour la première fois dans l’histoire des sports d’hiver, les championnats du monde vont regrouper, en même temps et au même endroit, le ski nordique, le ski alpin et le snowboard. Quant aux Jeux Paralympiques de Pékin, ils auront lieu du 4 au 13 mars et on sait que ça sera à huis clos.

À l’instar d’un ancien Président de la République qui ne pensait qu’à ça (être Président) tous les jours en se rasant, est-ce que Pékin est dans votre tête malgré l’incertitude qui plane ?
Je ne pense qu’à Pékin. Depuis ma médaille d’argent en snowboard cross à Pyeonchang en 2018, je pense tout le temps à Pékin 2022. L’or sera clairement mon objectif. Je mange, je dors, toute ma vie est tournée autour de ce rendez-vous olympique qui serait mon troisième après Sotchi (2014) et Pyeonchang (2018). Ma pire adversaire, c’est moi, la motivation, mes entraînements, tout ce que j’aurais mis dans le panier pour réussir. De tout temps, mon chemin a été fait de bataille, plus ou moins grosse. Là, être sélectionnée, c’est costaud. Mais déjà les Championnats du monde en janvier 2022 sont une grande échéance pour tout le monde après l’annulation l’an dernier.

LL1, ça signifie quoi?

Le parasnowboard est pratiqué par des personnes en situation de handicap physique uniquement. La classe SB-LL1 est composée d’athlètes avec un handicap lourd à l’une des deux jambes (amputation fémorale par exemple) ou un handicap significatif touchant les deux jambes (paralysie spasmodique, faiblesse musculaire…).
Le handicap impacte directement leur équilibre et le contrôle de leur surf.
 

Articles populaires