Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Michel Barnier, invité de « 20h22 », se dit « capable de rassembler » les militants des Républicains

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #BARNIER

21h10 : « La chasse est une passion pratiquée par des millions de Français, qui sont sérieux et connaissent bien la nature. On doit préserver cette passion et l’encadrer. Les mesures aujourd’hui proposées par les écologistes sont punitives. Je ne vais pas laisser l’écologie aux Verts. Je veux une écologie humaniste et concrète, pour le nucléaire et développer d’autres énergies. Je suis contre l’éolien, assez clairement. Je suis favorable à un plan solaire, à l’hydrogène. »

FRANCE 2

21h11 : « Nous sommes à près de 3 000 milliards de dette, qui a considérablement augmenté et pas seulement à cause du Covid-19. Il faudra une trajectoire plus vertueuse et inversée. Mais vous ne m’entendrez pas dire qu’il faut supprimer à la hache ou au rabot des postes de fonctionnaires. Derrière ces chiffres, il y a des femmes et des hommes qu’il faut respecter. Je suis pour la réforme de l’Etat, pas pour la suppression de l’Etat. »

20h36 : « On a négocié pendant quatre ans avec les Britanniques jusqu’au 24 décembre, l’année dernière, pour conclure un accord raisonnable sur la pêche. Le traité fait 1 400 pages. Je suis du côté des pêcheurs européens et français. Tout le monde, au moment de la signature, a trouvé que cet accord était équilibré et raisonnable (…). Je trouve que le gouvernement britannique n’est pas de bonne foi. C’est assez grave qu’un grand pays comme le Royaume-Uni n’honore pas ses engagements. »

20h55 : « Je suis profondément attaché à la construction européenne. Je ne vais pas changer. Jamais je ne proposerai ça [sortir de l’UE]. Mais dans le domaine de l’immigration, il n’y a pratiquement rien dans les traités européens, il n’y a rien dans notre Constitution. S’accumule une jurisprudence (…) toujours favorable aux étrangers qui ne permet pas de prendre les mesures que nous devons prendre pour notre sécurité (…). 23% des prisonniers dans les prisons françaises sont des étrangers, qu’il faut expulser. »

FRANCE 2

20h55 : « Monsieur Zemmour est un polémiste, un écrivain, un chroniqueur qui fait la promotion de son livre. Cela ne m’intéresse pas de parler de lui. Je n’ai rien à voir avec monsieur Zemmour, sa manière de mettre à égalité le général de Gaulle et le maréchal Pétain est absolument scandaleuse. »

FRANCE 2

20h56 : « Je suis quelqu’un de cette famille depuis le début, je ne l’ai jamais quittée. Notre pays est un grand pays, avec une histoire, et je ne m’excuserai pas pour cette histoire. Il y a de plus en plus de tensions, d’agressivité, parfois de sauvagerie. Il y a des Français dos à dos, au lieu d’être côte à côte. »

FRANCE 2

20h25 : Petit à petit, l’ancien négociateur du Brexit a réussi à convaincre de nombreux adhérents des Républicains. L’ancien ministre de Jacques Chirac a mené sa campagne souterraine en misant sur la fidélité à sa famille politique. En creux, une attaque à peine voilée contre Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, qui ont quitté le parti avec fracas en 2017 et 2019.

FREDERICK FLORIN / AFP

20h29 : Michel Barnier affirme sur France 2 avoir réuni « entre 700 et 720 » signatures de soutien à sa candidature pour la course à l’investiture LR.

20h20 : Michel Barnier, candidat à l’investiture Les Républicains (LR) pour l’élection présidentielle, est l’invité de France 2 dans quelques minutes. Il revendique à ce jour 702 parrainages d’élus, et quatre autres prétendants dépassent les 250 soutiens requis : Eric Ciotti, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Philippe Juvin. Les adhérents du parti seront appelés à voter le 1er et le 4 décembre.

A lire aussiSujets associés

Articles populaires