Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Indemnité d’inflation de 100 euros – Primes, 13e mois, congés maladie ou maternité… Comment sera calculé le salaire de référence?

Le gouvernement a précisé la manière dont sera calculé le salaire de référence pour verser la prime d’inflation à ceux qui gagnent moins de 2.000 euros par mois.

Alors que les premières primes d’inflation seront versées sur les bulletins de salaire du mois de décembre, un doute persiste chez ceux qui gagnent autour de 2.000 euros nets par mois. Voici comment sera calculé le salaire de référence permettant de bénéficier de la prime inflation de 100 euros.

Pour rappel, pour les salariés et agents publics, la période de référence est calculée du 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021, ou depuis le début de la relation de travail avec l’employeur, si elle est postérieure.
Pour les indépendants et exploitants agricoles, la période de référence est celle l’année 2020 – dernier revenu connu. En cas de début d’activité en 2021, la condition n’est pas vérifiée.
Pour les micro-entrepreneurs, la période de référence est l’année 2021, à partir de la base des chiffres d’affaires du 1er janvier 2021 au 30 septembre 2021
Pour les revenus de remplacement (retraites, invalidité, chômage), le revenu de référence sera apprécié sur le mois d’octobre 2021.

Concernant le calcul du salaire de référence, le gouvernement précise que c’est « l’ensemble de la rémunération versée au titre des mois de janvier à octobre 2021 qui est prise en compte, ce qui permet de lisser les effets des primes et treizièmes mois qui seraient retenus dans la rémunération ». « Toutefois, la plupart des primes de fin d’année intervenant en décembre, elles ne seront pas prises en compte dans le calcul de la rémunération moyenne sur la période considérée ».

Ceci est valable pour les fonctionnaires comme pour les salariés du privé.

Pour les personnes qui sont ou ont été en arrêt maladie ou en congé maternité au cours de l’année, le salaire pris en compte est celui versé par l’employeur. « La condition de revenus de 2 000 € nets par mois n’est pas réduite en cas d’absence », précise le gouvernement.

Articles populaires