Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Emmanuel Macron en mode Barry White

Le président de la République a prononcé mardi 9 novembre sa neuvième allocution depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Avec une voix différente, plus basse, que d’habitude. Cela n’a pas échappé à Olivia Leray.

Article rédigé par

Publié le 10/11/2021 10:52

Temps de lecture : 1 min.

J’ai évidemment écouté l’allocution du président, toujours fidèle au poste.Mardi 20h, comme au bon vieux temps, devant Emmanuel Macron. Enfin, je crois que c’était lui. Parce que c’est avec six octaves en moins qu’on l’a retrouvé mardi soir. 

Etant donné que les Français sont drôles, sur les réseaux sociaux ils ont vite fait la comparaison avec la voix de Barry White.

C’est pas @EmmanuelMacron ! C’est Barry White ?

— guy birenbaum (@guybirenbaum) November 9, 2021

Le hashtag #BarryWhite, associé à Emmanuel Macron, a même été en top tendances du réseau social Twitter aux alentours de 20h15. Avec d’autres réactions, comme ce tweet disant « Voix un peu faible pour Emmanuel Macron. Ça sent le Sous le Vent de Céline trop poussé en karaoké hier soir à Belleville. » Je me suis quand même renseignée : le président a une petite extinction de voix,  voilà tout. 

Revenons-en donc à l’allocution : que nous a-t-il annoncé ? Un reconfinement ? Une fermeture des commerces essentiels ? Allez, au moins un petit couvre-feu ? Rien du tout,  de Barry White on est passé à Bénabar sans sommation…

Le président nous a donc tous convoqués pour parler retraites, bilan économique et nucléaire. Mais on a quand même eu droit à un petit mot qui rassure de la part de notre président, un mot que personne n’utilise au quotidien depuis 1465 : la « cavalcade », à ajouter au dictionnaire du candi… du président Macron. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires