Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Covid : après la vaccination, une infection compte-t-elle pour une dose de rappel ?

Jeudi, le ministre de la Santé a annoncé l’élargissement de la campagne de rappel à tous les Français majeurs. Une dose nécessaire pour continuer à bénéficier du pass sanitaire dès mi-janvier prochain.
 

À partir du 15 janvier, tous les Français de 18 ans et plus devront avoir effectué une dose de rappel pour garder leur pass sanitaire, a annoncé jeudi Olivier Véran. « Ils auront 7 mois après la dernière dose pour faire cette dose de rappel », sinon leur pass sera désactivé, a précisé le ministre de la Santé. Sachant que cette dose de rappel devra être effectuée au moins 7 jours avant la date du 15 janvier pour ne pas perdre le sésame.

A lire aussi :
Covid: Pourquoi la dose de rappel devra être effectuée 7 jours avant la perte de votre pass sanitaire

Mais qu’en est-il des personnes vaccinées avec une seule dose ou deux doses mais qui ont contracté le covid par la suite ? 

« Si vous avez reçu une première injection et qu’ensuite vous avez eu le Covid, cinq mois après [l’infection], vous recevez votre rappel. Si vous avez eu deux injections et que vous avez eu malgré tout le Covid, dans cinq mois vous pourrez bénéficier d’un rappel », a précisé le ministre de la Santé. La date de rappel est alors simplement reportée à cinq mois après la date de contamination et plus cinq mois après la deuxième injection.

A lire aussi :
Dose de rappel, pass sanitaire, masques… Les principales annonces d’Olivier Véran

Concernant les personnes qui ont eu le covid avant d’être vacciné, souvent avec une seule dose, contrairement à ce que recommandait la Haute Autorité de santé (HAS), le gouvernement a décidé d’intégrer cette dose de rappel dans le pass sanitaire.

« La HAS considère que les données disponibles à ce jour relatives à la réponse immunitaire induite chez les sujets préalablement infectés puis vaccinés par une dose unique de vaccin contre la Covid-19 ne conduisent pas actuellement à recommander l’administration d’une dose additionnelle chez ces personnes, quel que soit l’âge », écrit l’institution dans son avis daté du 19 novembre.

Dans cette hypothèse, la dose de rappel doit bien être effectuée cinq mois après l’injection.

Enfin, en cas de contamination au Covid entre deux doses de vaccin, un rappel peut être effectué, là encore, cinq mois après la seconde injection.

 

Articles populaires