Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Covid- 19: Soirées privées, bars, transports en commun… Ces lieux qui accélèrent fortement la transmission du virus selon une étude

L’institut Pasteur a dévoilé, ce vendredi, son étude sur la transmission du virus. Sans surprise, les lieux festifs et de brassage de population sont ciblés. Les restaurants, eux, font partie des lieux qui ne présentent pas de sur-risque de transmission.

Très attendue, la nouvelle étude de suivie de l’épidémie de Covid-19 de l’institut Pasteur a été publiée ce vendredi. Elle y fait une large place aux « circonstances et lieux de transmission du SARS-CoV-2 ».

Pour l’institut Pasteur, il n’y a pas doute: les bars en intérieur et les soirées privées sont des lieux particulièrement propices à la transmission du variant Delta chez les moins de 40 ans avec un risque plus élevé pour les hommes comparés aux femmes.

Cette étude a été réalisée entre le 23 mai et le 13 août, période durant laquelle se déroulait notamment l’Euro de football, « ce qui laisse supposer que les réunions de supporters à l’occasion des matchs ont pu jouer un rôle dans la propagation du virus, comme également observé au Royaume-Uni. »

Mais l’institut relève aussi qu’à leur ouverture, les discothèques ont également été des lieux de transmission.

Avoir des enfants jeunes augmente le risque de transmission

Autre facteur favorisant la transmission chez les plus de 40 ans: la présence d’enfants dans l’entourage a été associée à un sur-risque d’infection qui va de +30% pour les collégiens à +90% pour les très jeunes enfants (moins de trois ans).

Enfin, « certains moyens de transport ont été associés à un sur-risque d’infection modéré ». Et l’étude de citer « la voiture partagée avec des proches et des amis (+30%) (hors plateformes de co-voiturage pour lesquelles aucun sur-risque n’a été observé), le taxi (+50%), le métro (+20%), le train (+30%), et l’avion (+70%). » Pour ce dernier moyen de transport,  les auteurs de l’étude précisent « qu’il n’est pas clair que l’augmentation du risque associé aux voyages en avion reflète la transmission dans les avions eux-mêmes, ou le risque associé à la destination du voyage ».

Ces lieux où le virus circule peu

Dans cette étude, on apprend par ailleurs qu’aucun « sur-risque n’a été documenté pour les lieux culturels, les commerces (hors commerces de proximité), les restaurants (à une période où beaucoup opéraient en extérieur et avec aération), les lieux de culte, les activités sportives, et les rassemblements familiaux (hors mariages pour lesquels un sur-risque a été documenté) ».

Les résultats de cette étude publiée dans la revue scientifique The Lancet mettent en évidence le besoin du respect des gestes barrières et de l’aération des lieux clos.

Articles populaires