Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Aude : le maire de Mailhac décède des suites d’une longue maladie

Élu en juillet 2020, le maire du village est décédé dans sa 65e année ce jeudi 25 novembre, des suites d’une longue maladie. Ses obsèques auront lieu lundi à Mailhac. 

La nouvelle a suscité l’émoi et la consternation, hier, à Mailhac. Hospitalisé à l’hôpital privé du Grand Narbonne, à Montredon-des-Corbières, Jean-Claude Calvet, le maire du village, élu en juillet 2020, a succombé à une longue maladie dans la soirée de jeudi.

Né le 17 mars 1957, originaire d’Arzens, dans le Carcassonnais, il laisse le souvenir d’un homme entier, très engagé dans la vie publique et d’une grande discrétion dans sa vie privée. Faisant fi de la maladie, il participait la semaine dernière encore au congrès national des maires de France.
Viticulteur, membre du conseil d’administration de la cave coopérative Pouzols/Mailhac jusqu’à sa retraite, rugbyman à Argeliers puis à l’entente Pouzols/Mailhac (avec une participation au championnat de France de 3e série en 1990), chasseur et président en exercice de l’Acca depuis plusieurs décennies, Jean-Claude Calvet était devenu 3e adjoint du village en mars 2008 puis 1er adjoint de Gérard Shivardi en mars 2014. Il siégeait par ailleurs, depuis son élection, au syndicat de voirie du canton de Ginestas.

Les obsèques lundi

Après le temps du recueillement, la population de Mailhac sera amenée à pourvoir le siège laissé vacant au conseil municipal. En attendant qu’un nouveau maire ne soit désigné, il revient à Serge Debled, le 1er adjoint, d’assurer l’intérim.
Recueillement et discours officiels auront lieu ce lundi 29 novembre à partir de 14 h 15 devant la mairie. L’ensemble des services municipaux (hors l’école) seront fermés ce jour-là. Une cérémonie religieuse suivra à 15 h en l’église Saint-Paul-Serge du village suivie d’une sépulture au cimetière. 
Un registre de condoléances est disponible devant la mairie ainsi qu’au domicile de Jean-Claude Calvet.

À son épouse Annie, son fils Julien et son beau-père André, L’Indépendant adresse ses plus sincères condoléances.

Articles populaires