Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Aude : décès de Cérès Franco ce mardi matin à Toulouse

La galeriste et collectionneuse d’art « brut » Cérès Franco est décédée mardi matin à l’âge de 95 ans à Toulouse.

À 95 ans, le 30 octobre dernier, la galeriste franco-brésilienne avait fait le déplacement au (futur) musée qui porte son nom à Montolieu, pour un dernier hommage, remis plusieurs fois par le Covid, à sa fille Dominique Polad-Hardouin, décédée en mars 2020 d’un cancer à Paris. Mère et fille avaient monté le projet de collection permanente des milliers d’œuvres d’art « brut » dans un lieu audois. Ce fut d’abord une proposition faite au musée des Beaux-Arts de Carcassonne, rejetée, puis un don à un groupement d’intérêt public réunissant mécène, Carcassonne agglomération, Département de l’Aude et surtout Région Occitanie. La présidente de Région Carole Delga avait eu un coup de cœur pour la collection désormais hébergée et montrée dans l’ancienne cave coopérative de Montolieu, et activé le montage financier de sa rénovation et mise aux normes en vue d’obtenir le label Musée de France. D’importants travaux doivent y démarrer fin 2022. 

En octobre dernier, Cérès Franco avait étonné son monde au sein de son Ehpad en y organisant une exposition de l’artiste montalbanais Serge David Angeloff.

Cérès Franco avait emporté des milliers d’œuvres collectionnées depuis les années 1960 alors qu’elle était galeriste à Paris, à Lagrasse dans l’Aude avant d’en faire don à la ville de Carcassonne, puis à l’Agglo et à la Région en échange d’une exposition publique à Montolieu. Elle a fait connaître les œuvres découvertes dans le monde entier au musée d’art moderne de Rio, au musée Reina Sofia de Madrid, mais surtout en France par le biais de sa galerie parisienne de l’Oeil de Boeuf.

Ses obsèques se tiendront à Paris. Sa dernière demeure sera le cimetière du Pière Lachaise. 

Articles populaires