Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Narbonne – Ils refusaient de conduire des trains sans contrôleur: mouvement de solidarité avec des conducteurs menacés de sanctions

Conducteurs de train et contrôleurs étaient en grève ce mardi en gare de Narbonne.

« Quand on touche à un conducteur, on touche à l’ensemble des cheminots ! » Ce mardi matin, une centaine de cheminots étaient mobilisés pour soutenir deux de leurs collègues, conducteurs de trains, « convoqués à des entretiens disciplinaires en vue de sanctions pour avoir refusé de conduire des trains sans contrôleur, explique Anaïs Sanchez , contrôleuse et secrétaire de la CGT cheminots. Aujourd’hui, cela concerne deux conducteurs au niveau régional, mais en tout une quinzaine de conducteurs vont être convoqués ».

Les représentants syndicaux sont catégoriques : « Il est inadmissible que des camarades soient sanctionnés au détriment de la sécurité ! Notre objectif est de montrer à la direction que nous ferons front et que nous ne lâcherons rien », ajoute Fabrice Blaissa, représentant CGT des conducteurs de Narbonne.

Les grévistes ont rencontré le directeur des conducteurs de train et la directrice des contrôleurs, mardi, afin de faire entendre leurs revendications. La CGT cheminots demande la suspension de ces entretiens disciplinaires et la présence d’un conducteur et d’un contrôleur dans tous les trains, sur la totalité du parcours afin d’assurer la sécurité des circulations et la sûreté des usagers. « C’est ce que prévoit le contrat liant la SNCF à la Région, à savoir la présence d’un agent d’accompagnement dans tous les trains, souligne Jérôme Fournier, responsable CGT des contrôleurs. La Région paie pour un service qui n’est pas suivi ».

Articles populaires