Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

le PS ne cherche « absolument pas un plan B » à Anne Hidalgo, assure Olivier Faure

Le PS cherche-t-il un plan B à Anne Hidalgo, à la peine dans les enquêtes d’opinion pour la présidentielle ? « Absolument pas, pourquoi un plan B ? », répond Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), mardi 5 octobre sur franceinfo. Dans un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd’hui en France, publié vendredi, la candidate socialiste est créditée de 5,5 % des intentions de vote. L’écologiste Yannick Jadot obtient de son côté 9 %, voire 9,5 %, en fonction des candidats sur la ligne de départ. Quant à Jean-Luc Mélenchon, qui porte les couleurs de La France insoumise, il est crédité de 9 % des intentions de vote.

« Je ne vais pas vous raconter d’histoire, je suis comme tout le monde, je regarde des sondages », reconnaît Olivier Faure. « Quand on est haut, je suis plus content que quand on est bas, évidemment », lance-t-il. « On peut se dire aussi qu’au mois d’octobre, le mieux placé dans les sondages est celui qui a gagné », ironise-t-il, rappelant qu' »à ce compte-là, aujourd’hui, Alain Juppé [le candidat malheureux à la primaire de la droite et du centre, en 2016] serait président ».

« Il y aura un vote des militants le 14 octobre », qui doit voir Anne Hidalgo officiellement investie par le PS, rappelle le député PS. Une fois cette date passée, « nous entrerons en campagne et vous verrez, ça va déménager », assure-t-il. 

Anne Hidalgo pourrait-elle se ranger derrière Yannick Jadot ? « Je porte depuis toujours l’idée d’une coalition qui mêle les socialistes et les écologistes », indique le premier secrétaire du Parti socialiste. « J’ai toujours dit que je préfère qu’à l’élection présidentielle il y ait un candidat ou une candidate commun aux socialistes et aux écologistes », insiste-t-il. « J’avais fixé un critère, qui était l’offre qui me paraissait être la plus capable d’aller vers la victoire », poursuit Olivier Faure. « Quelle est l’équipe la plus facilement mobilisable, demain, si vous voulez assumer cette transition sur le plan numérique, sur le plan écologique, social ? La dream team, j’ai l’impression qu’elle est aujourd’hui autour d’Anne Hidalgo », lance-t-il, citant les « nombreux maires » et « les présidents de région et de département » qui l’accompagnent dans sa marche vers l’Élysée.

Articles populaires