Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

La Tech africaine séduit à Dubaï

Les Emiratis ne cachent pas leur appétit insatiable pour la Tech Africaine. Il faut dire que cette année, lors du GITEX, le continent a été particulièrement bien représenté avec une journée dédiée à la Tech africaine à Dubaï.

Les Emirats Arabes Unis n’en finissent plus de poser leur regard sur le continent africain. A l’Expo universel 2020 et au GITEX où le continent africain a été particulièrement mise à l’honneur, près de 27 ministres se sont déplacés pour exposer leur vision dont l’Egypte. «Notre pays a investi près de 2 milliards de dollars dans la modernisation de ses infrastructures numériques. C’est une condition sine qua non pour permettre à nos startups et aux investisseurs de surfer sur une vague de croissance créatrice d’emplois». C’est ce qu’a affirmé le ministre égyptien Amr S. Talaat lors du Leaders Visions. A cette occasion, ce sont plusieurs centaines d’entrepreneurs originaires du continent qui ont fait le déplacement au GITEX. «Pour les incubateurs et la scène Tech africaine, c’est une réelle opportunité d’autant que dans le salon, on trouve un espace dédié aux investisseurs», estime Tonny K.Onwansa, CEO de la Kenya National Innovation Agency présent sur place à cette occasion.

Emirats Arabes Unis – Afrique : une lune de miel économique

Il faut dire que Dubaï, un Emirat des UAE,  ne cache plus ses intentions d’investir dans des projets en lien avec le continent africain. Les échanges dépassent même le seuil des 160 milliards de dollars selon les autorités locales qui entendent continuer sur cette lancée. C’est d’ailleurs dans ce cadre que les discussions sont nombreuses notamment avec Félix Tshisekedi, président de la RD Congo dont le pays assure la présidence de l’Union africaine cette année.

Pour les Etats africains et leurs représentants, l’enjeu durant ce GITEX 2021 est clair: attirer les investissements autour de la Tech africaine. Selon Disrupt Africa, dans son rapport intitulé «African Tech Startup Funding», le secteur de la FinTech a enregistré 160 millions de dollars en terme de levées de fonds. Evidemment, la pandémie a été un accélérateur car la digitalisation de la finance a permis aux économies d’encaisser le choc rude ressenti d’un point de vue économique.

Articles populaires