Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Indemnité inflation : les coulisses d’une décision

Publié le 22/10/2021 20:54

Mis à jour le 22/10/2021 23:18

Article rédigé par

J-B.Marteau, G.Daret, F.Dumont –

France 2

France Télévisions

Le gouvernement a décidé de mettre en place une indemnité inflation de 100 euros pour permettre à de nombreux Français de s’en sortir, notamment face à la hausse des prix des carburants. Une mesure qui a été longuement discutée, les ministres étaient divisés sur la question.

Le gouvernement a voulu réagir face à la gronde qui montait chez les Français, notamment en raison de la hausse des prix des carburants. Jeudi 21 octobre, le Premier ministre Jean Castex a annoncé l’instauration d’une indemnité inflation de 100 euros pour les Français gagnant moins de 2 000 euros net par mois. « C’est cher, mais toujours moins qu’une baisse des taxes carburant« , reconnaissait-on à Matignon lors des discussions. Un conseiller ministériel confie à France Télévisions que « personne n’a jamais été convaincu«  par cette mesure. « On a toujours voulu privilégier ceux qui travaillent« , ajoute-t-il.

Un ministre estime qu’en liant cette prime « uniquement au carburant, ça donne l’impression que l’État doit systématiquement compenser la moindre hausse.«  Un proche de Bruno Le Maire affirme que le ministre de l’Économie a reçu un appel du Premier ministre pour lui souligner que « c’était compliqué de ne pas intégrer les retraités«  dans cette aide. « Ça change de fait le sens politique de la mesure« , estime ce proche. Au total, l’indemnité inflation coûtera 3,8 milliards d’euros à l’État. « Si ça ne tenait qu’à moi, on n’aurait rien fait : ça coûte un pognon de dingue pour un bénéfice politique nul« , juge un ministre.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires