Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

VISA pour l’image Perpignan : machines à tuer et machines à laver, les deux expos phénomènes

Les expos « The Ameriguns » et « Cycles américains » (au couvent des Minimes) profitent déjà d’un bouche-à-oreille enthousiaste qui leur offre un succès sacrément mérité.

L’expo The Ameriguns de Gabriele Galimberti pour The National Geographic est LE phénomène de ce 33e VISA pour l’Image, l’expo qu’il faut avoir vue (parfois trois fois, si, si). Le photographe italien y présente des portraits d’Américain(e) s posant fièrement avec leurs armes, chez eux avec leur famille (quoi de plus mignon que le vélo rose de la petite dernière au milieu d’AK-47 ?). Ce sont de véritables arsenaux domestiques que l’on découvre, présentés, exhibés, mis en scène (parfois dans de très grands formats bienvenus) de telle façon qu’on ne peut que balancer entre éclats de rire devant le grotesque de pareille profusion de machines à tuer et demi-terreur face à cette culture de l’autodéfense enkystée dans la société américaine. Un sujet cousu main pour les Européens qui peinent à comprendre l’attachement viscéral d’un très grand nombre d’Américains au sacro-saint deuxième amendement de leur Constitution.

Dans une banlieue populaire de Chicago, la plus grande laverie automatique du monde est un espace social sûr.
Agence VU – Darcy Padilla

Tambours battant

L’Américaine Darcy Padilla, elle, a immortalisé des machines à laver et des hommes. Pas n’importe quelles machines, celles de la plus grande laverie automatique du monde : 300 tambours alignés sur 1 300 m2 d’une banlieue populaire de Chicago et des Cycles américains qui font bien plus que laver des montagnes de linge. Car ce tiers-lieu, ouvert 7 jours/7 et 24 h/24, fédère une communauté, presqu’une micro-société, qui y partage le café et les donuts offerts chaque matin, la pizza du mercredi (offerte aussi) et des tranches de vie. Un sujet en or, merveilleusement illustré par Darcy Padilla, et déniché par la journaliste française Auberi Edler qui y consacrera bientôt un documentaire de 90 minutes.

Les deux expos sont au couvent des Minimes jusqu’au 26 septembre.

Articles populaires