Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Pyrénées-Orientales/ Les parents d’élèves de Terrats manifestent devant l’Inspection pour l’ouverture d’une classe

Ce vendredi 3 septembre, vers 9 heures, une vingtaine de parents d’élèves de Terrats se sont réunis devant les locaux de l’inspection académique, à Perpignan, pour réclamer l’ouverture d’une classe dans l’école primaire de leur village. Et pour cause : celle-ci recense pour l’heure 37 élèves dans son unique section de maternelle. Le comité technique chargé de trancher sur les ouvertures et fermetures de classes de dernière minute dans le département est en cours. 

37 élèves dans une classe réunissant toutes les sections de maternelles. Pour les parents d’élèves de Terrats, la situation est tout simplement intenable. « Cette année, nous avons eu 17 entrées en petite section. Beaucoup de jeunes familles viennent de s’installer au village, indique Catherine Semat, l’une des délégués des parents d’élèves terrassous. C’est la raison pour laquelle nous nous retrouvons avec une classe de maternelle aussi chargée. » Une autre maman renchérit : « Ce jeudi, ils ont fait basculer à 10 heures les dix élèves de grande section dans la classe de CP-CE1. Du coup, ce sont eux qui se sont retrouvés à 30. Ce n’est pas non plus viable. D’autant que pour les CP, c’est l’année d’apprentissage de la lecture. » 

Verdict en milieu de journée

Forts de ces arguments, les parents de Terrats estiment que l’ouverture d’une nouvelle classe et la seule solution. C’est pourquoi ils ont décidé de se mobiliser ce vendredi matin devant les locaux de l’inspection académique. Alors qu’à l’intérieur du bâtiment se déroulait le comité technique départemental, qui doit décider des ouvertures et fermetures de classes nécessaires compte tenu des effectifs enregistrés lors de cette rentrée. « Si nous n’avons pas gain de cause aujourd’hui, nous reviendrons », prévient Catherine Semat. 

Envoyée pour recueillir les doléances des manifestants, la directrice de cabinet du directeur académique leur a assuré que leur situation serait prise en compte. Dans la foulée, l’un des cosecrétaires départementaux du SNUipp, Jean-François Noguès, est également venu à la rencontre des Terrassous en lutte. Il leur a confié que l’inspecteur avait proposé une ouverture de classe dans leur village, mais que celle-ci devait encore être validée dans le cadre du comité technique départemental en cours. Les résultats du comité en question, devraient a priori être publiés ce vendredi entre midi et deux.  

Articles populaires