Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Perpignan: une femme entre la vie et la mort, son conjoint en garde à vue pour l’avoir séquestrée dans la voiture

Une femme, dans un état critique, a été évacuée vers les urgences par les sapeurs-pompiers ce mercredi 15 septembre en fin d’après-midi. Elle aurait été victime d’un malaise après avoir passé de longues heures, en pleine chaleur, dans une voiture où son compagnon est soupçonné de l’avoir enfermée. Il a été placé en garde à vue où il se trouvait toujours ce jeudi soir.

Terrible. L’histoire qui a viré au drame ce mercredi après-midi semble sortie d’un autre temps.

Vers 17 heures, un homme aurait appelé les sapeurs-pompiers pour qu’ils interviennent au plus vite, avenue Julien-Panchot afin de porter assistance à sa compagne qui aurait été victime d’un malaise dans leur véhicule. Sur place, les secours ont découvert la malheureuse présentant des difficultés respiratoires, le corps totalement atone. Elle a été évacuée vers le centre hospitalier de Perpignan où, souffrant en réalité d’hyperthermie, elle aurait aussitôt sombré dans le coma. Ce jeudi soir, son état était considéré comme très critique et son pronostic vital était engagé.

Durant des heures dans une chaleur étouffante

Quelques heures après son arrivée, son compagnon, âgé de 37 ans, qui l’avait suivie jusqu’aux urgences, a été interpellé sur place par les policiers de la BAC (brigade anti-criminalité). Conduit au commissariat afin d’être entendu sur les faits, il a été placé en garde à vue pour « séquestration et tentative de meurtre ». Il est soupçonné d’avoir laissé sa concubine durant des heures, dans la chaleur étouffante de ce mercredi, sur la banquette arrière de la voiture, avec une simple bouteille d’eau. Elle aurait eu la possibilité de descendre les vitres mais les portières auraient été verrouillées. Visiblement très très amaigrie, elle se serait progressivement vidée de toutes ses forces.

Se sentant étouffer, pourquoi ne serait-elle pas descendue du véhicule si elle en avait la possibilité ? Pourquoi n’a-t-elle pas appelé à l’aide ? Pourquoi n’a-t-elle pas essayé de forcer une portière ? N’a-t-elle pas réagi car sous emprise psychologique ? Autant d’interrogations qui ne trouvent pour l’heure aucune réponse.  Les investigations qui débutent se poursuivent pour déterminer les causes et circonstances exactes de cette dramatique affaire, tandis qu’une couette et un coussin auraient été retrouvés dans le coffre et que des perquisitions devaient être menées à leur domicile.

Décrit comme « très jaloux »

Le couple serait ensemble depuis une dizaine d’années. Venu du centre de la France, il se serait installé à Theza. Selon nos sources, au cours de son audition, l’homme, ouvrier dans le secteur du bâtiment, aurait nié toutes les accusations portées contre lui.

Le trentenaire aurait expliqué que, mercredi, en sortant du travail, il aurait trouvé sa compagne, inanimée dans le véhicule. Elle serait allée de plus en plus mal au point qu’il se décide à alerter les secours. Selon lui, il lui aurait été une fois infidèle et depuis lors, aurait-il encore raconté, elle n’aurait plus voulu le laisser seul et l’aurait accompagné partout, y compris pour son travail, restant dans la voiture jusqu’à ce qu’il ait terminé. Un fonctionnement, aurait-il ajouté, qui durait depuis des années. Mais ne serait-ce pas lui qui l’aurait obligée à le suivre sur les chantiers à l’attendre enfermée tous les jours dans l’habitacle ?  Affichant des antécédents judiciaires et ayant déjà connu la prison, son entourage le décrirait comme « très jaloux » et affirmerait qu’il ne lui laissait rien faire. 

Les parents de la jeune femme, résidant dans le secteur de Vierzon, se seraient d’ailleurs présentés tout récemment au commissariat de cette commune pour signaler que leur fille était en danger. Aussitôt contactés, les policiers perpignanais auraient alors découvert qu’elle venait d’être hospitalisée.

Articles populaires