Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Obligation vaccinale en Ehpad : la crainte d’une pénurie de personnel commence à se faire sentir

Au 12 septembre, 11 % des personnels en Ehpad et hôpital n’étaient pas vaccinés. 

Au plus fort de la crise sanitaire, Emmanuel Chignon, directeur de l’Ehpad Terre-Nègre à Bordeaux, est parvenu à assurer la continuité des soins de ses résidents tout en limitant les décès grâce, dit-il, à « une débauche d’énergie » de ses équipes.

Maintenant que le nombre de contaminations est en baisse en France métropolitaine, il fait face à une nouvelle crise: celle d’une partie du personnel qui préfère raccrocher la blouse plutôt que de se faire vacciner, comme la loi les y oblige depuis ce mercredi.

Six ou sept soignants (aides-soignants ou infirmières) lui ont fait savoir ou laissé penser qu’ils ne comptaient pas recevoir de première dose avant le 15 septembre. Ce qui représente trois à quatre postes non pourvus par jour.

En parallèle, les agences d’intérim lui ont dit avoir enregistré des dizaines de défections liées à l’obligation vaccinale, ajoutant qu’elles ne seraient pas en mesure de lui fournir autant de remplaçants qu’il le souhaiterait. « On a le sentiment de vivre une troisième vague, mais plutôt une vague RH, avec beaucoup de salariés, compétents, appréciés, qui sont parfois dans nos équipes depuis des années, et font le choix de ne pas se faire vacciner », dit-il à Reuters. 

Articles populaires