Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

LR désignera son candidat par un vote des adhérents réunis en congrès

L’option de la primaire n’a pas été retenue. Le parti Les Républicains désignera son candidat à l’élection présidentielle 2022 par un vote des adhérents réunis en congrès, a annoncé le président du parti, Christian Jacob, samedi 25 septembre. Invités à choisir le mode de désignation, les adhérents ont tranché à 58% via un vote organisé en ligne entre vendredi 18 heures et samedi à la même heure. Ce congrès à deux tours aura lieu le 4 décembre, a annoncé Christian Jacob. 

Les 79 181 adhérents à jour de cotisation étaient invités à se prononcer afin de modifier les statuts du parti, lesquels prévoient une primaire depuis 2015. Le taux de participation a atteint 50,28% des inscrits.

L’expérience de la primaire a laissé un goût amer en 2016, éliminant Nicolas Sarkozy dès le premier tour, et exacerbant les tensions jusqu’à l’échec de François Fillon à la présidentielle. Une majorité de militants ont ainsi préféré un congrès réservé aux seuls militants LR.

Cette option ouvre la porte à une participation de Xavier Bertrand. En tête des sondages sans toutefois écraser le match, le président de la région Hauts-de-France, qui ne fait plus partie de LR, refusait une primaire. Valérie Pécresse, qui a elle aussi quitté le parti, et Michel Barnier plaidaient quant à eux pour une primaire ouverte. Eric Ciotti et Philippe Juvin figurent également parmi les candidats potentiels.

Ce congrès sera mis sur pied sous la houlette d’un comité d’organisation comprenant « un représentant de chacun des candidats ». Les candidats devront se reconnaître « dans les valeurs de la droite et du centre », et avoir recueilli « au moins 250 parrainages d’élus » soutenus par LR. Une instance de contrôle sera créée pour vérifier « la recevabilité des candidatures » au regard notamment « de leur compatibilité » à ces valeurs. « C’est une bonne nouvelle, ça permet le 4 décembre que le débat soit clos » et que la droite soit « rassemblée derrière un candidat d’union », s’est félicité Christian Jacob, tandis que certains candidats ont aussitôt confirmé leur participation sur les réseaux sociaux. 

Nos adhérents @lesRepublicains ont décidé ! C’est par un vote le 4 décembre qu’ils choisiront notre candidat. Militant fidèle dans cette famille depuis mon premier engagement en Savoie, je solliciterai en confiance son soutien pour rassembler et gagner l’élection présidentielle.

— Michel Barnier (@MichelBarnier) September 25, 2021

#Presidentielle2022 | Les adhérents LR se sont exprimés et ont choisi la primaire interne. Respectueuse de leur volonté et constante dans mon engagement de jouer collectif, j’en serai ! Que le… ou la meilleure gagne !

— Valérie Pécresse (@vpecresse) September 25, 2021

Le 4 décembre, je solliciterai le soutien de ma famille politique @lesRepublicains à laquelle je suis toujours resté fidèle dans les jours de victoire mais aussi dans les jours de défaite.

— Eric Ciotti (@ECiotti) September 25, 2021

Par ailleurs, LR va se doter d’une « procédure d’empêchement » pour pouvoir débrancher le candidat s’il « ne peut, pour quelque raison que ce soit », rester dans la course. L’idée est d’éviter qu’une situation semblable à celle de François Fillon en 2017 ne se reproduise. 

Articles populaires