Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

« Le Parti socialiste se rétrécit et a besoin d’un débat de fond » pour la présidentielle, estime Stéphane Le Foll

Stephane Le Foll dans son bureau au Mans, le 29 novembre 2019. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure a été largement réélu lors du vote qui l’opposait à la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy. « Avec 21 000 militants qui ont voté, c’est un parti qui se rétrécit et qui garde sa direction et son premier secrétaire », a déclaré vendredi 17 septembre sur franceinfo Stéphane Le Foll, maire PS du Mans, candidat à l’investiture pour l’élection présidentielle.

Le Parti socialiste « s’appuie sur quelques gros bastions et je ne pense pas que ce soit une très bonne nouvelle. Quand je l’ai connu, il en avait entre 80 000 [adhérents] et 110 000 », a-t-il ajouté.

« Le score du candidat ou de la candidate qui représentera le Parti socialiste va être déterminant pour l’avenir du parti tel qu’il est aujourd’hui. »

Stéphane Le Foll

à franceinfo

Le congrès du Parti socialiste se tient samedi 18 et dimanche 19 septembre à Villeurbanne. Stéphane Le Foll n’ira pas parce que « c’est le congrès d’Olivier Faure. J’ai soutenu Hélène Geoffroy dans ce combat, je pense que c’est elle qui a mené ce débat, elle a eu le mérite de présenter une motion, et donc d’avoir proposé un choix aux militants. Donc, je pense que c’est elle qui doit s’exprimer, moi j’ai dit ce que j’avais à dire. Pour partir à la présidentielle ce parti a besoin d’un débat de fond. »

Pas de primaire, pas de débat, mais un vote direct au Parti socialiste pour désigner le candidat à la présidentielle. Stéphane Le Foll ne retire pas sa candidature et « prendra acte jusqu’au bout des décisions qui seront prises. Chacun assumera ensuite ses responsabilités », mais il ne se présentera pas en dehors du parti. 

A lire aussiSujets associés

Articles populaires