Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

le durcissement des conditions d’obtention « n’est pas du chantage », assure Marlène Schiappa

Publié le 29/09/2021 10:56

Mis à jour le 29/09/2021 10:57

Article rédigé par

Selon la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, le durcissement des conditions d’obtention des visas à l’égard de la Tunisie, du Maroc et de l’Algérie est une « arme », dans un « rapport diplomatique ». 

Le durcissement des conditions d’obtention des visas à l’égard de la Tunisie, du Maroc et de l’Algérie « n’est pas du chantage » mais « un rapport diplomatique où on avance avec nos armes », assure Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté, sur franceinfo mercredi 29 septembre.

Ce durcissement a été décidé en réponse au refus, selon le gouvernement français, de ces pays de délivrer les laisser-passer consulaires nécessaires au retour de leurs ressortissants refoulés de France. Ce dernier n’aurait pas vocation à durer, indique Marlène Schiappa. 

Depuis l’annonce de cette mesure, le Maroc a dénoncé une « décision injustifiée » et l’Algérie une « décision disproportionnée ». « La réaction des pays concernés démontre que c’est une solution qui les touche, souligne la ministre. Maintenant, la discussion se poursuit avec le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères [Jean-Yves Le Drian] et avec le ministre de l’Intérieur [Gérald Darmanin] pour voir quelles solutions on peut trouver. » 

Interrogée sur le moment choisi pour l’annonce de cette mesure de rétorsion, le même jour qu’une conférence de presse de Marine Le Pen sur l’immigration, la ministre déléguée à la Citoyenneté répond que le gouvernement « ne fait pas [son] agenda en fonction de l’agenda » de la candidate du Rassemblement national à la présidentielle. « Marine Le Pen, elle vit sa vie », lance Marlène Schiappa : « Les annonces, on les fait quand elles sont prêtes, il n’y a pas de stratégie à cet égard. »

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires