Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Emmanuel Macron demande pardon aux harkis, des réactions mitigées

Publié le 20/09/2021 22:00

Durée de la vidéo : 2 min.

France 3

Article rédigé par

C.Motte, G.Daret, C.Beauvallet, France 3 Régions –

France 3

France Télévisions

Emmanuel Macron a demandé au nom de la France, lundi 20 septembre, pardon aux harkis, 60 ans après la guerre d’Algérie. Le chef de l’État a également promis une loi de réparation avant la fin de l’année. 

Les harkis réclamaient une loi pour apaiser leur mémoire. Dans la matinée du lundi 20 septembre, Emmanuel Macron leur a fait une promesse : un projet de loi de reconnaissance et de réparation verra le jour avant la fin de l’année. Face aux anciens soldats ayant combattu au sein de l’armée française pendant la guerre d’Algérie, il a ensuite présenté ses excuses. « Je demande pardon. Nous n’oublierons pas », a-t-il déclaré. Très émue, une femme a interrompu le discours du président. « Je ne peux pas par des mots réparer (…) 60 ans de la vie de notre Nation », a poursuivi Emmanuel Macron. 

Les harkis étaient 200 000 dans les rangs de l’armée française. Après la guerre, nombreux furent abandonnés à leur sort en Algérie, quand d’autres ont été parqués en France dans des camps. Parmi eux, le père de Bouaziz Zaroug. « Les discours ne font pas avancer les choses, estime ce dernier. (…) Et à quelques mois des élections, pour nous, c’est habituel. » « Ça fait plaisir quand même, après tout ce qu’ils ont subi », commente de son côté Christophe Mekchouche, petit-fils de harki. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires