Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

RDC : soupçons de détournement de 13 millions USD destinés au projet présidentiel Tshilejelu

Des soupçons de détournement de 13 millions USD pèsent sur le projet « Tshilejelu » lancé par le président Félix Tshisekedi, le 17 mars 2021, consistant à réhabiliter et à moderniser la voirie des villes de Kinshasa (39,72 km), Mbuji Mayi (25,32 km), Kabinda (10,5 km), Lusambo (10 km), Kananga (35 km), Mweneditu (5,5 km) et Tshikapa (15,39 km), ainsi que l’Espace Grand Kasaï (101,77 Km).

Pour l’heure, le niveau d’exécution physique de ce projet contraste visiblement avec l’exécution financière, dénonce un récent rapport de la mission de l’Inspection générale des Finances (IGF) auprès du Fonds national d’entretien routier (FONER) concernant un paiement au titre de caution de 7 millions USD au profit l’United Bank of Africa (UBA) dans le cadre de financement de ce projet.

Cette caution correspond à un déblocage de 13 millions USD au profit de l’Office des voiries et drainage (OVD) et de la société chinoise CREC-7 pour les travaux prévus dans le cadre du projet Tshilejelu, souligne l’IGF dans sa correspondance adressée à la directrice générale du FONER. Aussi, «pour éviter tout désagrément», elle suspend, jusqu’à nouvel ordre, l’approbation de paiement en faveur de ce projet en attendant que l’Office des Voiries et Drainage (OVD) et le Bureau technique de contrôle (BTC), puissent apporter les éclairages possibles sur cette situation.

Le coût total du contrat, tel que conclu le 23 septembre 2020, est estimé à 138 millions USD. Le montage financier a été effectué avec le concours de la banque UBA qui a facilité l‘obtention d’une ligne de crédit dans le cadre du Partenariat public privé (PPP). La durée des travaux est de 28 mois pour Kinshasa et de 36 mois pour l’Espace Grand Kasaï.

Articles populaires