Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Pyrénées-Orientales. Ces soignants qui rejettent le pass sanitaire : « J’irai jusqu’à la suspension de mon contrat »

Publié le 29/08/2021 à 15:41
, mis à jour

à 15:46

À défaut d’avoir été vaccinés dans les temps, les salariés ou agents publics pourront être suspendus sans rémunération, à partir du 15 septembre. La colère monte chez certains soignants prêts à aller jusqu’à cette suspension de leur contrat. Témoignage dans les Albères. Un licenciement en cas de défaut de vaccination au Covid n’est cependant pas possible.

Jean-François* ne cédera pas. Cet aide médico-psychologique dans un établissement des Albères persiste et signe. Il rejette l’obligation de vaccination pour les soignants. Elle sera pourtant exigée à partir de ce 15 septembre 2021. Son non-respect peut entraîner la suspension du contrat de travail, mais pas le licenciement. « J’irai jusqu’au bout s’il le faut », prévient-il. « Je ne suis pas…

Articles populaires