Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Perpignan. Inauguration de Visa pour l’Image : Louis Aliot annonce un hommage au commandant Massoud le 9 septembre sur la façade l’hôtel de ville.

La 33e édition du festival de photojournalisme a été officiellement ouverte ce samedi matin 28 août, au couvent des Minimes à Perpignan. 

L’ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres, président de Visa pour l’image, parlait ce samedi matin de « vraies retrouvailles avec Visa dans toute sa splendeur, puisque cette année nous retrouverons les emblématiques projections en nocturne des images au Campo santo. » Devant le couvent des Minimes, il y avait en effet du monde, et du beau monde, pour lever le voile sur les 25 expositions de la 33e édition du festival de photojournalisme.

L’an passé, la pandémie avait privé les organisateurs de ce rassemblement institutionnel, mais 2021 a retrouvé ses habitudes. tous les partenaires, Ville, Agglo (Robert Vila), Département (Hermeline Malherbe), Région (Agnès Langevine), chambres consulaires (Bernard Fourcade), Etat (le préfet Etienne Stoskopf), Renaud Donnedieu de Vabres (président de l’association Visa) étaient présents. Dans leurs discours, chacun y est allé de son attachement à l’événement et à la valeur sacrée de la liberté d’expression, dont celle des photojournalistes, témoins des désastres et des beautés du monde. Avec la prise de Kaboul par les talibans sur toutes les lèvres.

Louis Aliot, le maire de la ville, saluait la présidence de Jean-Paul Alduy dans l’auditoire et du consul d’Espagne ; il a insisté sur le « rendez-vous capital de Visa pour l’image pour Perpignan pour l’animation et l’économie ». Il annonçait que le 9 septembre prochain, date du 20e anniversaire de la mort tragique du commandant Massoud, « assassiné par les talibans » martelait le maire, le portait du Lion du Panshir serait dévoilé sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Jean-François Leroy, directeur de Visa pour l’Image, concluait sobrement cette inauguration par une invitation à déguster les 25 expositions perpignanaises. 

Articles populaires