Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Les Sud-Africains pourraient bientôt verser 12% de leurs revenus dans un fonds géré par l’État

Tous les salariés sud-africains pourraient être tenus de contribuer jusqu’à 12% de leurs revenus à un nouveau fonds national, selon une nouvelle proposition du ministère du Développement social contenue dans son Livre vert sur la réforme globale de la sécurité sociale et des retraites, dévoilé mercredi 18 août.

Le document propose, en effet, la création d’un nouveau Fonds national de sécurité sociale (NSSF) qui sera géré par le gouvernement. Il sera mis en place pour fournir des prestations de retraite, d’invalidité et de chômage.

Ainsi, pour le constituer et assurer son bon fonctionnement, la contribution de tous les salariés, employeurs comme employés, sera faite à hauteur 12% de leurs revenus jusqu’à un certain plafond défini dans le Livre vert. Dans les détails, il est indiqué que 10 % iront à la caisse obligatoire, tandis que les 2% restants serviront à l’assurance-chômage.

Autre proposition du ministère du Développement social, le gouvernement devra subventionner les cotisations des travailleurs à faible revenu. Alors que les travailleurs à revenu élevé devraient également cotiser aux fonds de pension du secteur privé. « Un régime de cotisation simplifié pour les travailleurs indépendants et les travailleurs informels sera également mis en place », apprend-on.

A noter, par ailleurs, que le Livre vert propose, entre autres, qu’une allocation de revenu de base soit lancée à un niveau « qui sortira au moins l’individu de la pauvreté ».

Articles populaires