Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Disparition de Delphine Jubillar – Ses proches maintiennent la pression pour faire craquer « quelqu’un qui sait »

Les proches de Delphine Jubillar restent mobilisés « pour maintenir la pression » sur le coupable ou des témoins qui se taisent encore.

Delphine Jubillar, 33 ans, maman de deux enfants, a disparu de son domicile à Cagnac-les-Mines (Tarn) dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 sans laisser le moindre indice. Son mari Cédric, soupçonné de meurtre sur conjoint, est actuellement incarcéré à la prison de Seysses (Haute-Garonne). Chaque jeudi depuis le début de l’année, les proches de l’infirmière organisent une battue afin de ratisser les alentours.

« Malheureusement, on a tous la même peur, c’est de ne pas la retrouver vivante », explique à Femme Actuelle Céline, une jeune femme originaire d’Albi qui a participé à la dernière battue ce dimanche 1er août. « Une amie de Delphine a posé le cadre. Elle nous a dit : ‘On n’est pas là pour pleurer, on est là pour retrouver Delphine’ « , raconte-t-elle à l’hebdomadaire, exténuée après une journée de fouille sous la pluie.

« Il y a forcément quelqu’un qui sait »

« C’est important qu’il y ait une pression médiatique parce qu’il y a forcément quelqu’un qui sait, qui est au courant de ce qui s’est passé », poursuit-elle. « Je crois qu’il s’est passé un drame et tout cela maintient la pression auprès de cette personne-là », veut croire Céline, qui espère « un faux pas » de la part du coupable.

Quant au principal suspect, Cédric Jubillar, souvent décrit comme un homme désagréable et violent, « c’est toujours la même description qui revient, les choses finissent par se vérifier », conclut Céline.

A lire aussi :
Disparition de Delphine Jubillar – Recherches, indices, révélations : ce qu’il faut retenir de l’enquête au mois de juillet

 

Articles populaires