Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Disparition de Delphine Jubillar – Recherches, indices, révélations : ce qu’il faut retenir de l’enquête au mois de juillet

Principal suspect, son mari Cédric Jubillar. Lequel a été placé en détention pour « homicide par conjoint » avant de perdre l’appel de sa libération le 8 juillet dernier. « Il est vraisemblable que Cédric Jubillar ait participé au meurtre de son épouse », révèle France Bleu, qui cite l’arrêt de la chambre d’instruction de la Cour d’Appel de Toulouse, en date du 8 juillet dernier. Mais les preuves manquent, notamment le corps de Delphine. 

Alors, l’entourage du couple continue les recherches. Une quinzaine de personnes ont pris part, ce dimanche, à une nouvelle battue dans le secteur de Saint-Dalmaze non loin du lotissement des Jubillar à Cagnac-les-Mines (Tarn). C’est d’ailleurs sur le parking du cimetière qui jouxte la chapelle qu’ils se sont tous retrouvés, relate La Dépêche. Des recherches qui se sont avérées comme les autres, vaines. 

« Un geste révélateur » ?

À l’image du reste de ce mois de juillet qui s’est voulu dans la lignée de l’enquête dont les éléments sont révélés au compte-gouttes. Comme ces traces de sperme et de sang retrouvées sur le pyjama de Cédric. Comme ces textos échangés entre Delphine et Cédric avant sa disparition. La jeune femme affirmant « en avoir marre de cette vie de Bidochon » aux côtés de son mari. Ou encore cette attitude de Cédric souvent pointée du doigt durant les différentes opérations de recherches. Cette fois, lors d’une battue, Cédric se serait arrêté en regardant avec insistance vers un endroit inexploré. « Un geste révélateur », selon des témoins de la scène. 

Lui qui continue de clamer son innocence depuis la maison d’arrêt de Seysses où il est incarcéré malgré plusieurs témoignages qui l’accablent. Pendant que ses avocats affirment que certaines pistes sont inexplorées. Celle menant en Espagne, elle, a été abandonnée. 

 

Articles populaires