Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Tribunal de Perpignan : il devient passeur de drogue pour payer la chirurgie de son père

Le jeune Albanais, aussi désorganisé que débutant, s’est fait interpeller par les CRS français alors qu’il transportait 10 kg de marijuana en provenance d’Espagne

Lorsque l’on transporte de la drogue, mieux vaut essayer de rester discret. Le jeune Albanais de 23 ans qui comparait devant le tribunal correctionnel de Perpignan, a attiré l’attention des CRS au péage du Boulou en effectuant force manœuvres. Il s’était en fait trompé de sens et effectuait un demi-tour. Quand les policiers l’ont contrôlé, ils ont immédiatement senti l’odeur de cannabis qui s’échappait de la BMW.

Dix sacs thermosoudés dormaient dans le coffre de la voiture. Au total 10,5 kg d’herbe.
Le jeune homme explique être arrivé de son pays voici un mois. Il avait en poche l’adresse de deux Albanais qui résident à Barcelone. Ces derniers lui ont offert 1.000 € pour transporter la drogue jusqu’à Nice.

L’un d’eux, surnommé judicieusement « Casa de papel », lui a fourni le véhicule chargé et lui a préparé un itinéraire sur Google map. En sortant des petites routes pour rejoindre l’A9, il s’est trompé de sens.

«  Ma mère a emprunté 7.000 € pour payer l’opération de mon père et financer le voyage jusqu’en France. J’ai fait ça pour l’aider  ».

«  Il est donc venu en ici pour participer à un trafic qui met en danger la santé publique  », fustige le procureur, en réclamant dans la foulée 12 mois d’emprisonnement ferme.

«  Ce n’est qu’un petit passeur alimentaire, réplique Me Diallo. Il est tombé dans les mains de trafiquants qui ont menacé sa famille après leur avoir consenti un prêt. Ils se moquent de lui et l’ont déjà remplacé !  »

Le prévenu, en larmes, s’entend prononcer 8 mois de prison avec maintien en détention, 4 ans d’interdiction du territoire et la confiscation du véhicule.
 

Articles populaires