Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

les débats sur le projet de loi reprennent à l’Assemblée nationale

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #LOI_SANITAIRE

09h15 : « A partir du moment où vous nous dites que le problème n’est pas pour les mineurs, mais pour la transmission. Faisons un effort volontariste pour aller chercher les personnes à risques. »

09h10 : « Les mineures connaissent effectivement des formes moins graves que les plus âgés, pour autant vous le savez aussi les enfants sont des vecteurs du virus. Dès lors les exclure du pass sanitaire viendrait mécaniquement atténuer l’efficacité du dispositif. »

Adrien Taquet répond aux députés qui ont déposé des amendements pour supprimer l’application du pass sanitaire pour les mineurs.

09h10 : Hier, dans l’hémicycle, les esprits se sont parfois échauffés. Le ministre de la Santé Olivier Véran a reproché aux députés de ne pas comprendre l’urgence et de se livrer à de l’obstruction. Les parlementaires ont dénoncé de leur côté les conditions précipitées d’examen de ce texte important.

09h10 : Bonjour à toutes et à tous et merci Charles-Edouard ! Ravi de vous retrouver. Les députés ont eu une courte nuit et sont de retour sur les bancs de l’Assemblée pour débattre du projet de loi sanitaire. Ils ont une longue journée devant eux puisqu’il reste plus de 900 amendements étudiés.

09h07 : Il est 9 heures, soit l’heure d’un nouveau point sur l’actu :

• Les débats ne sont finalement terminés à minuit. L’examen du projet de loi « relatif à la gestion de la crise sanitaire » à l’Assemblée nationale doit reprendre dans quelques minutes. On vous résume dans cet article les échanges de la journée d’hier qui se sont déroulés dans une ambiance à couteaux tirés.

• Les inondations dans le centre de la Chine ont fait au moins 33 morts et huit disparus, selon un nouveau bilan diffusé jeudi par la télévision nationale.

• Un conseil de défense exceptionnel va se tenir à 9h30 à l’Elysée après les révélations de Forbidden Stories et ses partenaires dont Radio France sur les pratiques des services secrets marocains. L’un des téléphones d’Emmanuel Macron faisait partie des cibles visées par le Maroc. Lors de ce conseil, il sera notamment question de la cybersécurité en France.

• Six ONG saisissent le Conseil d’Etat pour faire cesser les contrôles au faciès, révèle franceinfo ce matin. Une première.

08h19 : « Le 43.9 est une arme terrible et j’espère qu’on n’en arrivera pas là. Le gouvernement a le couteau sous la gorge mais il se l’est mis lui-même. Il y a encore un manque d’anticipation de sa part. »

Invité il y a quelques minutes de la chaîne franceinfo, le sénateur a annoncé que le groupe PS qu’il préside au Sénat ne votera pas en faveur du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire tel qu’il est présenté actuellement à l’Assemblée nationale. Les débats reprennent à 9 heures au palais Bourbon.

08h08 : « Pour vaincre l’épidémie, il faut qu’on soit unis. Il ne faut pas qu’on divise les Français entre les vaccinés et les non-vaccinés. Il y a une culpabilisation qui n’a jamais fonctionné dans l’histoire pour lutter contre les épidémies. »

Invité des « 4 Vérités » sur France 2, le député La France Insoumise de la Seine-Saint-Denis a répété son opposition au pass sanitaire.

06h02 : Bonjour à tous, voici le premier point sur les principaux titres de l’actualité ce jeudi matin:

• Les débats ne sont finalement terminés à minuit. L’examen du projet de loi « relatif à la gestion de la crise sanitaire » à l’Assemblée nationale reprendra à 9 heures. On vous résume dans cet article les échanges de la journée d’hier qui se sont déroulés dans une ambiance à couteaux tirés.

• Les inondations dans le centre de la Chine ont fait au moins 33 morts et huit disparus, selon un nouveau bilan diffusé jeudi par la télévision nationale.

• Des centaines de responsables politiques dans le monde, dont 12 chefs d’État ou de gouvernement, ont été ciblés par le logiciel espion Pegasus. On vous résume cette vaste affaire de cybersurveillance mondiale.

• Des associations de familles de victimes des attentats du 13 novembre 2015 ont décidé de porter plainte contre X à la suite l’utilisation de photos de leurs proches pour une campagne pro-Eric Zemmour sur les réseaux sociaux.

A lire aussiSujets associés

Articles populaires