Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

le Premier ministre, Jean Castex, « renouvelle toute sa confiance » à son garde des Sceaux

Retrouvez ici l’intégralité de notre live

16h49 : Interrogé par franceinfo, Christophe Clerc, avocat de l’Union syndicale des magistrats qui a porté plainte dans cet affaire, juge que la mise en examen d’Éric Dupond-Moretti constitue un « événement grave, sans précédent ».

16h42 : Du côté du garde des Sceaux, on assure « n’avoir rien à craindre ». « Les faits dont est saisie la Cour de justice de la République sont une procédure initiée par son prédécesseur, Mme Belloubet, et le ministre a suivi les avis des magistrats qui composent ses services en saisissant l’Inspection générale de la Justice », se défendait récemment Christophe Ingrain, avocat d’Eric Dupond-Moretti.

16h42 : Dans le second dossier, il est reproché à Eric Dupond-Moretti d’avoir diligenté des poursuites administratives contre Edouard Levrault, un ancien juge d’instruction détaché à Monaco. Ce dernier avait mis en examen un des ex-clients d’Eric Dupond-Moretti, qui avait critiqué ses méthodes de « cow-boy » après que ce magistrat a pris la parole dans un reportage.

16h43 : Le premier dossier concerne une enquête administrative ordonnée en septembre par le garde des Sceaux contre trois magistrats du Parquet national financier qui ont fait éplucher ses relevés téléphoniques détaillés (les fameuses « fadettes ») quand il était encore une star des prétoires.

16h41 : Le garde des Sceaux est mis en examen car il est soupçonné d’avoir profité de sa fonction de ministre pour régler ses comptes avec des magistrats avec lesquels il avait eu maille à partir quand il était avocat. Ce qu’il réfute, comme l’ont martelé ses avocats. Deux dossiers sont visés.

16h43 : Les faits pour lesquels Eric Dupond-Moretti a été mis en examen (pour « prise illégale d’intérêts ») cet après-midi sont assez complexes. Je vous propose un petit rappel pour mieux comprendre la situation.

16h40 : Dans un second avis, la Haute Autorité de santé juge « justifiée » l’obligation vaccinale annoncée pour les professionnels au contact de personnes vulnérables. La HAS « recommande en outre de mener une réflexion quant à la question de l’obligation vaccinale en population générale ».

16h21 : Dans un avis publié sur son site internet, l’autorité sanitaire estime que faute de « données disponibles », proposer une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 n’est pas nécessaire, sauf pour « les plus vulnérables et les plus âgés ». Emmanuel Macron avait annoncé lundi le lancement d’une « campagne de rappel » à la rentrée pour les premières populations vaccinées.

16h16 : Il n’y a « pas lieu pour le moment » de proposer une troisième dose de vaccin anti-Covid à toute la population, juge la Haute autorité de santé.

16h10 : Les secours ont retrouvé vivantes les 18 personnes qui se trouvaient à bord de l’avion AN-28 qui avait disparu quelques heures plus tôt des radars en Sibérie, puis avait été localisé après un atterrissage d’urgence, annonce l’agence russe de l’aviation. Les survivants sont transportés actuellement vers la ville de Tomsk.

16h04 : L’Ain, le Doubs et la Haute-Saône repasse en vigilance jaune en raison des risques d’orages et de crues. Huit départements restent concernés par l’alerte orange émise par Météo France en raison des intempéries.

16h45 : Dans un communiqué, les services du Premier ministre expliquent que les « actes à l’origine de la procédure » qui a valu à Eric Dupond-Moretti d’être mis en examen s’inscrivent « dans le cadre normal d’exercice des prérogatives ministérielles du garde des Sceaux ». Jean Castex demande donc à Eric Dupond-Moretti « de poursuivre l’action de réforme » à son poste, conclut le texte.

A lire aussiSujets associés

Articles populaires