Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Disparition de Delphine Jubillar : en prison, l’attitude de son mari Cédric « frôle l’arrogance »

Le comportement de Cédric Jubillar qui vient de passer sa cinquième nuit en prison étonne les surveillants pénitentiaires.

« Il garde le sourire depuis son arrivée. Son attitude frôle l’arrogance », pointe un surveillant de la maison d’arrêt de Seysses (à côté de Toulouse), cité par La Dépêche du Midi, où est incarcéré Cédric Jubillar depuis vendredi.

Vendredi, après sa mise en examen pour meurtre aggravé et l’annonce de son placement en détention provisoire, le mari de la disparue est resté calme durant son transfert à la maison d’arrêt relatent nos confrères.

Un calme qui ne l’a pas quitté à l’arrivée dans l’établissement pénitentiaire dont il a même franchi les portes le sourire aux lèvres.

Premier appel à sa nouvelle compagne

En début de soirée, l’homme suspecté d’être impliqué dans la disparition et le meurtre de sa femme Delphine dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier, ne tarde pas à faire usage du téléphone dont est équipée sa cellule de 13 m2. « Quelques minutes après s’être installé dans ces nouveaux quartiers, l’homme a appelé sa nouvelle compagne. La conversation est automatiquement enregistrée », assure une source à La Dépêche du Midi.  

« Nous voyons rarement ça chez un homme qui découvre l’univers carcéral »

Placé à l’isolement, pour sa propre sécurité au regard de la médiatisation de l’affaire, Cédric Jubillar a le droit de sortir deux heures par jour pour marcher, ou accéder à la salle de sport. Mais pour les repas, il doit rester dans sa cellule. Une situation qui pour l’heure ne semble pas particulièrement le perturber. « Il prend tout sereinement. Je ne sais pas si c’est pour se protéger de tout ce qui lui arrive mais nous voyons rarement ça chez un homme qui découvre l’univers carcéral », s’étonne un agent pénitentiaire. 

Articles populaires