Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Record de chaleur – 47,9 °C relevés au Canada : les ours piquent une tête à la piscine

Un « dôme de chaleur » situé au-dessus de l’ouest américain provoque une vague de chaleur inédite au nord du continent. 

Plus de 40 nouveaux records de température ont été enregistrés dans la province de Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada, samedi 26 et dimanche 27 juin. Avec 47,9 °C relevés le 27 juin dans la petite ville de Lytton, en Colombie-Britannique, située à trois heures de route au nord de Vancouver, au Canada, le record de chaleur historique a été battu.

Plus chaud qu’à Dubaï. Il n’en fallait pas plus pour que les ours cherchent un peu de fraîcheur en s’invitant dans les piscines du quartier. Une scène insolite qui témoigne de la souffrance de la population et des animaux face à cette vague historique. 

Car selon les climatologues qui se sont exprimés ces dernières heures sur les réseaux sociaux, l’épisode de ces derniers jours est non seulement historique, mais surtout, « c’est le type d’événement qui n’est censé survenir qu’une fois tous les mille ans », rappelle par exemple Jeff Berardelli, météorologue et spécialiste du climat pour la chaîne CBS. « Je n’en crois pas mes yeux », a également tweeté  le météorologue britannique Scott Duncan, évoquant la « vague de chaleur la plus effarante de l’histoire. » 

Interrogé par Franceinfo sur ce phénomène de « dôme de chaleur », Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France indique que la remontée vers le nord « d’une masse d’air très chaude arrivée du Mexique, à laquelle s’ajoutent des conditions anticycloniques favorisent ce qu’on appelle de la subsidence ». « La subsidence, c’est le fait qu’un vent soufflant à la verticale vienne compresser la masse d’air. C’est un peu le phénomène qu’on a dans une pompe à vélo, poursuit Frédéric Nathan. Quand on appuie fort dessus, ça chauffe l’air : c’est la compression. » Le « Dôme de chaleur signifie donc qu’il fait très chaud et que les conditions anticycloniques appuient l’air chaud sur le sol, favorisant encore plus de chaleur », résume le prévisionniste.

The dangerous and record-breaking temperatures continue to climb in the Northwest ?

We’re LIVE (and sweating) in the field today. pic.twitter.com/buG42IWAyo

— The Weather Channel (@weatherchannel) June 28, 2021

Enfin, la création d’un dôme de chaleur est un phénomène qui peut survenir partout dans le monde, note le prévisionniste de Météo France. Et d’ajouter :  « les masses d’air chaudes sont aujourd’hui globalement plus chaudes que ce qu’elles étaient il y a cinquante ans. Donc quand il y a une situation un peu extrême, comme celle à laquelle on assiste en ce moment au Canada, on bat systématiquement des records », poursuit-il, pointant incontestablement « l’impact du réchauffement climatique ». 

« Ce qui est nouveau avec le réchauffement climatique, c’est le fait qu’à l’échelle de la planète, des records de chaleur tombent presque tous les jours, alors que nous assistons de plus en plus rarement à des records de froid, même si cela arrive encore de temps en temps ».

Postes connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes